La plus grande étude sur la variole du singe à ce jour met en évidence de nouveaux symptômes

La plus grande étude sur la variole du singe à ce jour met en évidence de nouveaux symptômes

De nombreuses personnes infectées par une épidémie internationale de monkeypox présentaient une seule lésion ou un ulcère dans la bouche ou sur les organes génitaux, une anomalie des symptômes typiques du virus qui pourrait conduire les cliniciens à diagnostiquer à tort le monkeypox comme une autre maladie sexuellement transmissible (MST). C’est l’un des principaux enseignements … Lire la suite